Faire un don

Décriminaliser le travail du sexe

©Boris Svartzman

Décriminaliser le travail du sexe

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux travailleuses/eurs du sexe, Médecins du Monde, acteur de terrain engagé auprès de ces personnes à travers le monde depuis 1991, appelle à la décriminalisation du travail du sexe.

Forte de son expérience, tant en France qu’à l’international, l’association observe chaque jour les conséquences des lois répressives qui encadrent le travail sexuel sur la santé et l’intégrité physique des travailleuses/eurs du sexe.

« En France, un peu plus d’un an et demi après l’adoption de la loi visant à lutter contre le système prostitutionnel, nous constatons sans ambiguïté l’impact délétère des mesures adoptées. Confirmant nos pires craintes, nous assistons à l’isolement, la précarisation des travailleuses/eurs du sexe, leur éloignement des structures de soins et de prévention ainsi qu’à l’augmentation des expositions aux infections sexuellement transmissibles et à l’augmentation des violences à leur encontre » indique le Dr Françoise Sivignon, Présidente de Médecins du Monde.

 

Nous assistons à l’isolement, la précarisation et à l’augmentation des violences à l'encontre des travailleuses/eurs du sexe.

Sous couvert d’une protection de victimes présumées, au détriment de la parole des travailleuses/eurs du sexe elles-mêmes, la loi du 13 avril 2016 instituant notamment la pénalisation des clients a été adoptée en privilégiant une approche idéologique. Loin de cette posture déconnectée de la réalité mais en se fondant sur son expertise de terrain, Médecins du Monde-France affirme aujourd’hui clairement son positionnement en faveur d’une décriminalisation du travail du sexe et de la mise en place en place de politiques publiques favorisant l’accès aux soins et aux droits des travailleuses/eurs du sexe.

 

 

Médecins du Monde dénonce avec force toute forme d'exploitation, de contrainte, de trafic et de violence exercée à l'encontre des êtres humains. Médecins de Monde souligne en priorité la nécessité de mettre en capacité les travailleuses/eurs du sexe, population marginalisée et réprimée, à exercer leurs droits fondamentaux, prévus par les textes internationaux relatifs à la santé, aux droits et à la protection des personnes.

 

Médecins du Monde dénonce avec force toute forme d'exploitation, de contrainte, de trafic et de violence exercée à l'encontre des êtres humains.

 

Lire le positionnement

 

Nous soutenir
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.